NUMERO 394 – 15 Mars 2018

6,64 €

La Deutsche Bank a été une pièce maîtresse, manœuvrée par le Conseil des Treize afin de renforcer le potentiel stratégique de la Russie, précisément en vue des événements attendus : à savoir la concrétisation du plan conçut par le Maréchal Ogarkov dans les années 70. Les méandres des activités de cette banque allemande a des implications politiques et financières incluant de nombreux banquiers occidentaux, le Kremlin, le président américain, des politiciens, des hommes d’affaires et oligarques russes, des banquiers du secteur bancaire d’anciennes nations du bloc soviétique (comme la Moldavie), etc.

Un système de corruption impliquant tout le processus décisionnel des Etats. En 2014, il y eut les JO d’hiver de Sotchi. On s’est bien gardé de révéler que la Deutsche Bank avait été le plus grand prêteur occidental pour ces JO d’hiver. Le groupe ALFA du bloc de commandement russe revient en force. Le Kremlin et l’entourage de Donald Trump. La City, la Deutsche Bank et la banque d’état russe VTB.