• Nouveau

Conférences sur les grandeurs de la Sainte Vierge Marie, par le P. Louis-François D'Argentan - Tome 2

20,00 €
TTC

Il semble que c’est vouloir porter de l’eau à la mer que de donner au public un livre qui traite des grandeurs de la Sainte Vierge, vu que tout le monde en est à présent si rempli qu’on ne voit presque autre chose partout ; nul sujet sur lequel on ait plus raisonné, plus parlé, ni plus écrit ; cependant on peut assurer qu’on n’en a encore presque rien dit, eu égard à ce qui s’en devrait dire : c’est un abîme dont on ne trouvera jamais le fond ; plus on y puise, plus on découvre à y puiser : et pour le dire en deux mots, le trésor des immenses richesses dont Dieu l’a remplie, est inépuisable.

Réédition de 1862, 382 pages, format A5.

 

TABLE DES MATIÈRES

 

CONFÉRENCE XII.

Le palais orné, où il est parlé de l’abondance des grâces dont Dieu a enrichi la très Sainte Vierge, pour la préparer à recevoir dignement la majesté de Dieu dans son chaste sein.

 

CONFÉRENCE XIII.

Où il est traité de la grâce de la divine maternité, qui est le plus haut comble des grandeurs de la Sainte Vierge.

 

CONFÉRENCE XIV.

La Pandore, où il est démontré que la Sainte vierge est le centre de tous les bienfaits de Dieu.

 

CONFÉRENCE XV.

Où l’on fait voir qu’une âme vraiment dévote à la Sainte Vierge est comme assurée de son salut.

 

CONFÉRENCE XVI.

Où il est parlé des merveilles de la Visitation de la Sainte Vierge.

 

CONFÉRENCE XVII.

Où l’on considère le bonheur de la Sainte Vierge, portant l’enfant Jésus l’espace de neuf mois dans son chaste sein.

 

CONFÉRENCE XVIII.

Le cœur fidèle, où il est parlé de l’accouchement miraculeux de la Sainte Vierge, par lequel elle donne à la terre ce qu’elle avait reçu du ciel pour lui être rendu.

 

CONFÉRENCE XIX.

L’hypapanté, où il est parlé de la purification de la très Sainte Vierge.

 

CONFÉRENCE XX.

La Vierge nourrice, où il est parlé de l’emploi important de la Sainte Vierge, occupée à la seule éducation de l’enfant Jésus.